ENVIRONNEMENT

Étude Ademe : un bilan environnemental et énergétique très positif

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (Ademe) a rendu public, le 8 avril 2010, les conclusions d’une nouvelle étude consacrée aux cycles de vie des biocarburants de première génération. Cette étude met en évidence le bon bilan environnemental et énergétique du bioéthanol, carburant renouvelable et premier substitut à l’essence dans le monde des transports.

Ce texte est extrait du site bioethanolcarburant.com du 08/04/2010. L’article complet est disponible sur http://www.bioethanolcarburant.com/index.php/bioethanolcarburant/content/view/full/761

Exonération de la taxe carbone pour le bioéthanol

Le Parlement confirme les qualités environnementales du Bioéthanol : (Article extrait du site bioethanolcarburant.com du 21/12/2009 ) L’adoption de la taxe carbone par le parlement confirme que le bioéthanol a toute sa place dans le bouquet énergétique de demain parmi les énergies renouvelables visant à réduire les émissions de gaz a effet de serre. L’examen du projet de loi de finances rectificative pour 2009 a permis d’amender le projet de loi de finances 2010 qui prévoyait d’appliquer indifféremment la taxe carbone aux carburants, qu’ils soient d’origine fossile ou renouvelables. Sous l’impulsion des députés Christian Jacob et Charles de Courson, et les Sénateurs Yves Détraigne, Bruno Sidot et Philippe Marini, un amendement visant à exonérer totalement les biocarburants de la taxe carbone a été adopté par l’Assemblée Nationale puis par le Sénat le 18 décembre 2009. La réglementation européenne et française reconnaît en effet le caractère renouvelable des biocarburants et stipule clairement que ceux-ci ont un facteur d’émission de CO2 égal à zéro : le CO2 émis lors de leur combustion a préalablement été fixé par les plantes mises en œuvre dans la production (Directive Energies Renouvelables). Le bioéthanol est ainsi replacé au cœur du dispositif visant à lutter contre le réchauffement climatique. La filière bioéthanol se félicite de cette décision et encourage vivement les distributeurs de carburants à répercuter intégralement au consommateur un signal prix favorable aux carburants les plus renouvelables.

Le bénéfice environnemental du bioéthanol

L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a rendue publique le 9 octobre 2009 une « Analyses des cycles de vie appliquées aux biocarburants de première génération consommés en France ». Celle-ci confirme le très bon bilan énergétique et environnemental des biocarburants produits en France, et l’intérêt de poursuivre le développement de la filière bioéthanol pour lutter contre le réchauffement climatique.

Le bioéthanol, qu’il soit produit à partir de betterave, blé, maïs ou canne à sucre, présente un bilan énergétique bien plus favorable que les énergies fossiles, et génère des réductions de gaz à effet de serre significatives. En effet, les réductions des émissions nettes de CO2 par rapport à l’essence sont de :

• 57 % pour le bioéthanol de blé,

• 73 % pour le bioéthanol de betterave

• 63% pour le bioéthanol de maïs

• 78 % pour le bioéthanol de canne à sucre.

Ces réductions se situent par conséquent chaque fois au-delà du seuil de 50 % de réduction fixé par la réglementation européenne à l’horizon 2017.

Voir l’article original sur le site http://www.bioethanolcarburant.com/... ainsi que le communiqué .